Mon arrivée : « C’est soit à droite, soit à gauche… ».

Je me suis envolée vers la Corée du Sud, le dimanche 20 février. Après 11 heures de vol, je suis finalement arrivée saine et sauve à l’aéroport d’Incheon !

Mon arrivée en Corée du Sud 

C’était vraiment étrange comme sentiment quand je suis arrivée. Tout me semblait familier mais c’était également aussi un peu l’inconnu pour moi. En effet, cette fois-ci, je fais ce voyage seule donc c’est une toute nouvelle expérience pour moi.

Après avoir récupéré mes bagages et fait toutes les démarches administratives, j’ai pris le bus limousine pour me rendre jusqu’à Cheongnyangni (청량리). Le prix du billet du bus était de 10,000 wons (environ 8 euros).

Lorsque je suis descendue du bus, ma nouvelle mission était de trouver un taxi ! Je stressais un peu parce que j’avais déjà eu de mauvaises expériences avec eux.

Je vois un taxi, je m’approche et là… Il part ! À ce moment-là, je me suis dit : « Bienvenue en Corée du Sud« . Mais pour vous rassurer, il y avait un autre taxi derrière lui (qui a certainement vu toute la « scène ») et je suis montée.

À la recherche du goshiwon 

Je lui donne l’adresse du goshiwon où j’ai réservé une chambre, il fait la route et 5 minutes plus tard, il s’arrête. Apparemment j’étais arrivée et il n’y avait pas grand chose… J’ai commencé à me faire plein de films. Je me suis dit « Je m’en doutais ! C’est une arnaque », « Comment je vais faire » etc.. Le chauffeur de taxi a vu ma tête et a compris que ce n’était pas le bon endroit.

Je remonte dans le taxi et je lui donne une feuille que j’avais imprimée avec le plan et des indications pour trouver le goshiwon. Il s’est mis à chercher et on ne trouvait pas un convenience store qui était censé se trouver à côté du goshiwon. Un moment donné, il s’arrête et me dit : « C’est soit à droite, soit à gauche».

Je descends et prends mes bagages. Je vais donc à droite, pas de goshiwon…Je vais à gauche, rien non plus. Je me suis dit que j’allais essayer au milieu ! Toujours pas de goshiwon à l’horizon. J’ai donc commencé à chercher sur naver map mais internet ne fonctionnait pas (forcement ! ), j’essaie d’appeler le goshiwon mais ça ne marchait pas. Ma seule solution était de demander. Je croise quelqu’un et lui demande mais il me dit qu’il ne sait pas.  Je demande alors à une autre personne. Il commence à chercher sur son téléphone et il me dit qu’il sait où ça se trouve ! Il finit par m’accompagner jusqu’au goshiwon (il m’a sauvé).

Installation dans le goshiwon

Me voilà donc arrivé, je vais à l’office du goshiwon. La dame est très gentille, elle m’explique tout, etc. Je dois avouer qu’à ce moment-là j’étais épuisée donc il y a des choses que je n’avais pas compris comme la machine à laver et les poubelles. J’arrive dans la chambre et là je vois qu’il n’y a ni couverture, ni coussin. J’étais un peu étonné parce que dans l’autre goshiwon où j’étais avant, il y en avait.

arrivée-corée-du-sud-blog-2

Je décide d’aller au convenience store m’acheter à manger et après j’ai été à la banque pour convertir mon argent : Je suis restée une heure et demie !

Quand je suis rentrée, je n’avais qu’une chose en tête : Dormir ! Du coup, je me suis endormie avec mes deux manteaux et je me suis fabriquée un coussin avec des vêtements… C’était ridicule mais j’ai quand même passé une bonne nuit :). 

C’est la fin de mon tout premier article à propos de mon arrivée en Corée du Sud. Je vous dis à très vite.

Informations pratiques :
Aller de l’aéroport d’Incheon à Séoul
Article : ICI
Notez cet article
Vous avez aimé l'article ? N'hésitez pas à l'épingler sur Pinterest ou à le partager sur les réseaux sociaux !

Sora

Mélissa ou de son pseudo Sora est la créatrice et rédactrice de Hello La Corée ! C'est un blog où elle raconte ses aventures en Corée du Sud et elle écrit également des articles sur les cosmétiques coréens.

Laisser un commentaire

Fermer le menu